Passeport Emancipation

Trop souvent, je vois autour de moi des femmes dynamiques et volontaires, qui s’abîment la santé à vouloir trop bien faire. Elles jonglent, comme elles peuvent, entre une vie professionnelle intense et une vie de famille qu’elles tiennent à bout de bras. Elles en ressortent épuisées, à la limite du burn-out, et s’oublient complètement. Moi-même, j’ai passé 20 ans dans une grande entreprise internationale, dans un poste stimulant intellectuellement auquel j’avais sacrifié mon équilibre personnel, sans m’en rendre compte. Il aura fallu une crise personnelle pour que cet équilibre précaire s’écroule, et que je prenne conscience de l’état de fragilité psychologique extrême, dans lequel je me trouvais.

Le Rapport du Haut conseil à l’égalité sur l’enjeu du genre dans les question de santé développe l’idée que les risques psychosociaux ne constituent pas une maladie en soi, mais lorsqu’ils sont intenses et prolongés, ils ont une incidence sur la santé mentale. Et dans cet environnement délétère, les femmes apparaissent en première ligne ! Près d’1 femme sur 4 déclare être en situation de tension au travail, et c’est aussi le cas pour les hommes, à raison d’1 homme sur 5. La prévalence de la souffrance psychique est de 37% chez les femmes et de 24% chez les hommes.*

Par ailleurs, 22% des actifs présentent des risques de basculement du simple mal-être vers la maladie mentale et parmi eux, 26% de femmes et 19% d’hommes.*
Source: Etude Épistémiologique de la Fondation Pierre Deniker, 2018.

L’utilisation permanente des smartphones n’arrange pas les choses. L’Etude QAPA (2019), qui s’est intéressé aux comportements des français en vacances, stipule que 93% des Français considèrent le smartphone comme responsable d’une liaison abusive avec le travail*. Nous vivons dans une société qui nous sur-sollicite en permanence, nous sommes ultra-connecté.e.s avec l’extérieur, et complètement déconnecté.e.s de nous-même !

* Tous ces indicateurs sont certainement à revoir à la hausse depuis la crise du COVID, car les mesures de distanciation sociale, qui nous obligent au travail à la maison, brouillent encore un peu plus les frontières, entre vie professionnelle et vie privée.

Plus que jamais, nous passons la majeure partie de notre temps à prendre en charge les problèmes des autres. Dans notre travail, ou à la maison, nous faisons office de pompier, en imaginant que nous prendrons du temps pour nous, APRÈS. Soyons clair, il est temps de regarder la vérité en face : ce moment n’arrivera JAMAIS ! Et s’il n’y a plus de connexion à soi, il n’y a plus de garde-fou avant le CRASH et les risques sont maximals.

OUI, vos enfants, votre partenaire de vie, vos collègues, vos ami.e.s, ont besoin de vous. Mais concrètement, sans votre santé, aussi bien physique que mentale, vous ne pourrez plus répondre à leurs attentes. Ce n’est pas à eux de vous faire ralentir et prendre soin de vous, c’est à VOUS ! D’ailleurs, ils ne sont pas forcément les derniers à vous le dire, mais tant que la décision ne viendra pas de vous, rien ne changera. C’est un engagement de tous les instants et un chemin de vie. C’est pour ma part, une source d’apprentissage infinie qui m’anime et me construit chaque jour. Seriez-vous prêt.e à vous aventurer, avec moi, sur ce chemin d’émancipation personnelle ?

J’ai imaginé les Ateliers PASSEPORT EMANCIPATION en pensant à vous, à nous, à toutes ces femmes prises dans ce rythme infernal, dont il est si difficile de sortir par soi-même. Mon objectif est de proposer des activités de coaching qui accompagnent les personnes désireuses de changer leur réalité pour le meilleur. Un parcours, volontaire et ludique, pour se libérer de la culpabilité qui tétanise, pour retrouver un rapport constructif au temps, et pour se remettre au centre de sa vie.

Les inscriptions pour cet Atelier sont teminées.

Le premier Atelier sur la thématique « Le déclic pour une meilleure hygiène de vie » vient de se terminer. Je vous en partage, ci-dessus, la vidéo de présentation. D’autres Ateliers suivront, dans la lignée de celui-ci, visant à nourrir, apaiser, et accompagner les femmes dans leur équilibre mental au quotidien. Si cela vous intéresse, je vous encourage fortement à vous inscrire aux Notifications d’Ateliers, afin d’être prévenu.e dés le lancement des prochaines inscriptions !