Lâcher qui je suis

«  Quand je lâche ce que je suis, je deviens ce que je pourrais être ».

Lao Tseu

Entre la personne que je pense être, celle que j’aimerais devenir et celle que je ne veux surtout pas être… Que me reste-t-il ? Cette citation de Lao Tseu, m’incite à lâcher toute image préconçue que je pourrais avoir de moi-même. De plus être attaché à une identité, mais à une présence à soi à l’instant T. C’est très difficile. Surtout que lorsque l’on se met en marche sur le chemin de notre propre déploiement, les remarques pour vous rappeler à l’ordre ne manquent pas. À une période de ma vie, j’ai décidé après quelques lectures sur le sujet, de me lancer dans le végétarisme. Les réactions que j’ai pu recueillir alors de personnes qui croyaient me connaître a été très instructif. J’ai eu cette désagréable impression d’être emprisonnée dans une image de moi qui ne me convenait plus. « Toi qui aimes tant manger, c’est tout de même dommage de te priver de ce que tu aimes ». « Toi ? Végétarienne ? Non mais tu détestes les haricots verts et la salade ! ». Ces personnes avaient raison : j’adore manger, et je déteste les haricots et la salade. Pour autant, cela fait maintenant 7 ans que je suis végétarienne, que j’ai trouvé une autre version de moi-même dans les vestiges de celle que j’étais alors. Et même si sur ce sujet là, j’ai su lâcher ce que j’étais pour devenir une autre version de moi-même, ce n’est pas si évident dans tous les domaines. Passer du salariat à l’entrepreneuriat. Passer d’un mode de fonctionnement centré sur la productivité à un comportement mettant en valeur la créativité. Renoncer à ce que l’on connait pas coeur. Se dépouiller. Developper la souplesse nécessaire pour s’autoriser à changer. C’est mon intention de la semaine. Laisser la curiosité prendre le dessus et oser se réinventer. Chaque jour.

Une merveilleuse semaine d’expérimentations et de pas de côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *