Le corps est la maison – J.O. Wembo

« N’oublie pas que le corps est la maison de ton esprit. Sa façade ne doit jamais être plus entretenue ou plus considérée que son lieu de vie, son espace intérieur. Si tu y prends soin au quotidien, ton esprit y demeurera en Bienheureux ! »

Jah Olela Wembo , la maison de l’esprit

Aujourd’hui, j’ai eu envie de revenir à la base, j’ai eu envie de vous parler du corps. Quand tout va bien, on a tendance à ne pas s’en préoccuper. Et quand tout va mal, on voudrait bien l’oublier. Alors quand est-ce que nous portons vraiment attention à notre corps? Une question essentielle, dans une culture qui le considère, souvent, comme un simple moyen de locomotion.

Jusqu’au jour où il exulte, et on se sent galvanisé. Jusqu’au jour où il agonise, et on se sent atomisé. Car le corps et l’esprit, sont bien plus connectés que l’on ne veut bien se l’avouer. Et si le mental nous échappe souvent, le corps ne va nulle part, et il devient notre ancre dans la réalité. Cette matière tangible, qui nous fait exister. Il constitue sans aucun doute le meilleur moyen pour ralentir, pour retrouver la connexion à soi, et la sérénité. Car le corps a son rythme propre, pour peu que l’on prenne la peine de l’écouter.

Revenir au corps, c’est revenir à des actes pragmatiques. Se nourrir, se reposer, se dépenser, jouir. Le corps est le théâtre des émotions. Ce lieu qui exprime tout ce qui nous traverse. Et souvent, on perd de vue sa véritable beauté. Pas seulement celle d’une courbe, ou d’un grain de beauté, mais sa sensibilité, sa force, sa souplesse, sa fluidité,…

Si nous ne devions avoir qu’un seul ami, toute notre vie, l’amitié avec ce corps serait une priorité. Pour s’accepter, et profiter de ses capacités. Pour s’élancer, et accomplir toutes ses prouesses dont on se croyait pourtant incapables. Mon intention pour cette semaine, est donc de remettre le corps à l’honneur. Penser à lui, aussi souvent que possible. Revenir aux sensations, à la respiration. Pour se centrer, et rester en lien, ancré.e.

Une belle semaine à toutes et à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *