A LA UNE

La voie de l’écriture : 10 jours de journal…

10 jours déjà. 10 jours d’affilés où nous écrivons dans notre journal. Ou nous avons posé des mots qui tournaient dans nos têtes, sans forme, sans but, et qui ont noirci des pages, presque malgré eux.

21 jours, c’est le temps qui, selon de récentes études, est nécessaire pour mettre en place une habitude. Nous sommes donc en chemin. On garde le cap ! 🧭

111 jours, c’est le challenge que je vous propose, pour faire l’expérience de l’ÉCRITURE comme outil de connaissance de soi. Écrire tous les jours, pour prendre des nouvelles. Pour donner de l’attention. Pour écouter. Comme on le ferait avec un.e ami.e à qui l’on tient.

Pourquoi on ne s’autorise pas ce temps pour soi?

Est-ce si surprenant de vouloir prendre du temps pour faire connaissance avec la seule personne avec qui nous sommes certain.e.s de vivre jusqu’à notre dernier souffle, nous-même ?

Ceci est une invitation à faire l’expérience avec moi de se donner cette place, et tenter la folle aventure de devenir l’auteur/autrice de sa vie.

Relevez-vous le défi ?

SUIVRE le Challenge : 1 photo/jour est postée sur le compte INSTAGRAM de AUTEURDEMAVIE, avec le hashtag #Défijournaling111.
ECRIRE ensemble : retrouvons-nous en LIVE sur TWITCH, tous les lundi, mercredi et vendredi, de 8h30 à 9h.
A LA UNE

Le défi des 111 jours : la voie de l’écriture !

Je rêve d’écrire un livre depuis toute petite. J’ai commencé un nombre incalculable de fois, j’ai remplis un bon nombre de carnets. Des ébauches de roman, mais aussi des notes prises dans un file d’attente, des récits du quotidien, des questionnements,… A ce jour, je dois admettre que je n’ai pas encore réussi à écrire le roman dont je rêve. En revanche, je suis belle et bien tombée en amour avec l’écriture. 💓💓💓

Car l’écriture n’est pas réservée aux écrivain.e.s ! Et je me suis rendue compte à quel point elle peut devenir un outil précieux. Au fil des pages noircies, j’ai découvert des bienfaits incontestables: plus de sérénité, une certaine clarté sur les émotions que je ressens et les enjeux que je rencontre, et surtout la sensation d’être pleinement connectée à moi-même.

Mais mettre en place une pratique d’écriture n’est pas si facile et je ne vais pas vous mentir, les bénéfices dont je vous parle proviennent de la REGULARITE avec laquelle on parvient à écrire dans son journal. Moi-même, je passe par des phases plus ou moins actives, même si au final, je finis toujours par y revenir.

Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de trouver cette régularité ENSEMBLE. Se lancer dans ce défi un peu fou d’écrire 30 minutes, tous les jours, pendant 111 jours ! Pourquoi 111 ? Le 1 est pour moi ce chiffre magique qui réapparait dans ma vie dans les moments les plus inattendu. Je relève la tête et il est 11h11, je regarde les stats sous l’un de mes posts au moment ou il attend les 111 vues… Ce chiffre m’apparait comme le signe que je suis sur la bonne voie. Il m’encourage à persévérer dans cette direction !

111 jours, c’est aussi une durée suffisamment significative pour:
✅ Installer une pratique sur le long terme
✅ Se donner le temps d’observer des résultats
✅ Explorer toutes les phases du processus : excitation, découragement, plaisir,…
✅ Se connecter à soi, à la pratique, et à ce qu’il se passe…

📆 RV lundi 13 Septembre 2021, à 8h30 en LIVE sur ma chaine Twitch. Vous trouvez tous les liens nécessaires via le lien que je vous mets dans ce message.
On finira donc ce défi aux alentours des fêtes de fin d’années ! Ca serait pas un super cadeau d’être enfin parvenu.e à faire rentrer l’écriture dans votre vie?! 🎁🎄

🙋‍♀️ Pour suivre le défi, 1 photo/jour sera postée sur mon compte INSTAGRAM, avec le hashtag #Défijournaling111. Le but est de matérialiser la progression du Challenge et d’avoir la satisfaction journalière d’avoir « coché la case », N’hesitez pas à poster la votre !
🤝 Pour se donner du coeur à l’ouvrage et rester motivé.e.s, je propose également, à celles et ceux qui le souhaitent, d’écrire ensemble ! Pour cela, retrouvons-nous en LIVE sur TWITCH, tous les lundi, mercredi et vendredi, de 8h30 à 9h.

LIEN DE SUIVIS #Défijournaling111 sur INSTAGRAM
LIEN POUR ECRIRE ENSEMBLE SUR TWITCH

Quel que soit le moment, rejoignez-nous dans cette folle aventure sur la VOIE DE L’ECRITURE !

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN POUR VOUS LANCER :
- Un carnet de votre choix
- Votre stylo préféré
- Vos envies, vos rêves, votre présence... tout simplement !
A lundi ! 
💓
A LA UNE

Déclic#8 : Action vs. Agitation

À quelques jours de mes vacances, je me questionne sur la quête effrénée à l’action qui nous pousse à prévoir des TO DO List longue comme le bras, même en vacances.

Loin de moi l’idée de fustiger les To Do list, car mon expérience du Bullet Journal m’a prouvé leur efficacité. Mais cela ne veut pas dire que cette liste ne puisse pas bénéficier d’un peu de love & care ! 🥰

Car certaines journées peuvent ressembler à un véritable marathon d’actions qui épuisent plus qu’elles ne font avancer les projets. Alors pourquoi étaient-elles prévues au programme ? Bonne question…

Aujourd’hui, je propose donc de passer ces actions au crible, en utilisant un nouveau filtre d’analyse : ACTION ou AGITATION ?

Curieuse d’avoir vos avis sur la question. 🤗

A LA UNE

Déclic #7: contraintes vs. liberté

En cette période estivale, on ne rêve que d’une chose, c’est que toutes les contraintes du quotidien s’arrêtent et que l’on puisse ENFIN profiter pleinement de la vie.

C’est sans compter sur les conditions sanitaires qui, même si elles se sont bien améliorées dernièrement, n’en sont pas moins contraignantes pour organiser ses déplacements, surtout si l’on veut sortir des frontières de l’hexagone.

Alors, on peste, on fulmine, on s’énerve et on se demande QUAND nous pourrons ENFIN être libéré.e.s de toutes ces contraintes… Breaking news, la réponse à cette question est : JAMAIS ! La vie est une succession de contraintes, plus ou moins difficile à accueillir, alors, on fait comment ?

Est-ce que notre liberté est à jamais entravée ? C’est question que je me suis posée dans ce nouveau déclic !

A LA UNE

Déclic #6 : Horloge vs. Boussole

Je continue de me questionner sur notre rapport à la productivité, qui semble être une grande constante dans mes préoccupations d’entrepreneuse, mais aussi et surtout, à l’arrivée des vacances. Et je me rends compte que le rapport au temps y joue un grand rôle.

J’ai crois avoir toujours eu une conscience aigue du temps qui passe, et c’est à la fois d’une grande aide et une source constante d’angoisses ! Quand je suis bien ancrée, cette conscience du temps m’aide à m’organiser, et à prioriser mes actions. Malheureusement, lorsque je suis plus fatiguée ou fragilisée par l’incertitude de l’entrepreneuriat, j’ai tendance à l’utiliser pour me mettre la pression, et me stresser inutilement.

Mais le prisme du temps ne constitue qu’une seule des multiples possibilités de « point de vue » que nous avons à notre disposition pour nous guider dans nos actions. Et plus j’avance en âge, plus je m’aperçois que le temps est tellement relatif à l’environnement dans lequel on l’exerce, qu’il ne constitue pas forcément le meilleur référentiel auquel se raccrocher.

Dans le déclic d’aujourd’hui, j’évoque donc une autre proposition. Changer d’outil, pour passer de l’horloge à la boussole.

Est-ce que cela pourrait avoir du sens pour vous ?

A LA UNE

Déclic#5 : Repos vs Paresse

89% des femmes et 85% des hommes trouvent que le travail est bien plus présent qu’avant pendant leurs vacances.

Etude QAPA, 2019

La tendance de ces dernières années, était de constater la difficulté des français.es à s’octroyer une vraie coupure avec le travail pendant les vacances. Où en sommes-nous après cette année de confinements successifs, qui a mélangé encore un peu plus les sphères privées et professionnelles ?

Je remarque autour de moi, mais aussi à mon niveau, qu’il est souvent difficile de s’autoriser à se reposer sans se juger. La montée de la valeur « travail » nous a permis de nombreux progrès, mais pourquoi devrait-elle se faire au détriment de la valeur « repos »?! 🤔

C’est l’objet du questionnement de ce cinquième Déclic, qui dénonce une confusion de plus en plus répandue : Repos vs. Paresse.

Partant de ce constat, j’ai eu envie de sensibiliser autour de moi sur cette dérive qui s’opère malgré nous, et qui nous amène à mépriser le repos, au lieu de le valoriser. Se donner l’opportunité de vivre ces vacances en conscience, afin de garder en main les clés de notre santé mentale, et plus largement, de notre vie !

Pour cela, je suis en train de finaliser un mini-Atelier pour accompagner les personnes qui le désirent, au cours de vos deux semaines de vacances, afin d’ OSER IMAGINER AUTREMENT.
J’espère que les réflexions proposées dans cet Atelier participeront positivement à vos vacances.

🤟Pour en bénéficier, rien de plus simple, il vous suffit de vous inscrire au CLUB ÉMANCIPATION.