A LA UNE

J’écris – Ben Mazué

Ces textes que j’aurais voulu écrire. Ceux qui parlent à mon âme. Ceux qui ont su exprimer des émotions indicibles. Je suis persuadée qu’ils constituent une trame qui, mise bout à bout, compose un peu de notre univers. Un tissu doux et soyeux qui nous entoure et nous protège. La source de notre propre pouvoir de création.

J’écris, gonflé d’espoir, ou triste comme un dimanche
J’écris, quand je veux y croire
Ou quand ma bonne étoile flanche
L’essence de mon âme brille quand je mets des mots
Sur les émotions qui torpillent mon cœur jusqu’au stylo
J’écris, pour expliquer, parce qu’en expliquant j’éteins
Un malaise, qui veut pas me lâcher, depuis le matin
J’écris, tant pis si c’est mauvais, et tant pis si c’est perdu
C’est une question d’équilibre et c’est pas toujours pour être luLe sort est un poème, le destin est un roman

Avec la mort comme emblème, pour que chaque moment comptePour rendre hommage (j’écris)
Dans mon orage (j’écris)
Pour que tombe sur les pages (ma vie)
Des mots qui font sécher, couler, sécher, couler des larmes (j’écris)
Sur nos virages (j’écris)
Et ton visage (me dit)
Qu’il n’a pas cessé, pas cessé d’être ma plus belle arme

Pas cessé, pas cessé, même après s’être quittés
Pas cessé même après s’être quittés, d’être ma plus belle arme
Pas cessé, pas cessé, oh, même après s’être quittés
Pas cessé même après s’être quittés, d’être ma plus belle arme

J’écris à mon pote, à ma mère, à ma femme, à mon gosse, à mes peurs, à mes cris
À ma crasse, à la terre, à la sale, sale sorcière de mon cœur
Quand l’avis de tempête imminente agite un drapeau rouge et noir
Que le bruit dans ma tête augmente, pour le faire taire
Bah moi, j’en parle

Le sort est un poème, le destin est un roman
Avec la mort comme emblème, pour que chaque moment compte

Pour rendre hommage (j’écris)
Dans mon orage (j’écris)
Pour que tombe sur les pages (ma vie)
Des mots qui font sécher, couler, sécher, couler des larmes (j’écris)
Sur nos virages (j’écris)
Et ton visage (me dit)
Qu’il n’a pas cessé, pas cessé d’être ma plus belle arme

Pas cessé, pas cessé, même après s’être quittés
Pas cessé même après s’être quittés, d’être ma plus belle arme
Pas cessé, pas cessé, oh, même après s’être quittés
Pas cessé même après s’être quittés, d’être ma plus belle arme

Danse, prie, cours, chante, presse ton âme de s’exprimer
Tant ce monde lance des piques, faudra s’en protéger
Danse, prie, cours, chante, presse ton âme de s’exprimer
Moi j’aimerais n’avoir qu’à me soucier

De rendre hommage, d’écrire
Dans mon orage, d’écrire
Pour que tombe sur les pages de ma vie
Des mots qui font sécher, couler des larmes, d’écrire
Sur nos virages, d’écrire
Et ton visage me dit
Qu’il n’a pas cessé d’être ma plus belle arme

Es-tu libre Max?

Je vous en parle depuis des mois. Ce fut une gestation plus longue que prévue, mais je suis enfin en mesure de vous annoncer la naissance de mon premier Atelier d’accompagnement en ligne, consacré à l’émancipation personnelle et professionnelle !

Grâce au travail stimulant que j’ai pu faire avec ma Coach, Cécile Bonnet, chez Livementor, que je remercie chaleureusement au passage, j’ai pu mettre à jour une approche de Coaching qui me ressemble et qui transmette les idées auxquelles je crois profondément, à savoir :
– L’être humain a un POTENTIEL incroyable et SOUS-exploité,
Nous sommes sur cette Terre pour VIVRE pleinement, et dans les meilleures conditions possibles,
C’est en nous donnant la PREMIÈRE PLACE dans notre vie que nous aurons un meilleur rapport aux autres et au monde !

Ce programme personnel et évolutif, je l’ai appelé « PASSEPORT ÉMANCIPATION ».

Alors, à qui s’adresse ce programme ?
Et bien à toutes les personnes qui ont le sentiment de tout faire au mieux dans leur vie, mais qui arrivent à la conclusion que cela ne sera jamais suffisant.
Toutes les personnes qui sentent leurs forces et leur motivation en chute libre sans savoir comment arrêter ce processus usant.

De quoi s’agit-il ?
Si vous venez depuis quelque temps sur ce Blog, vous savez que je crois profondément au fait que nous soyons, toutes et tous, les auteurs.rices de nos vies. Que nous avons les moyens de réinventer nos vies… Mais la réalité n’est pas si simple ! Comment se fait-il que nous nous sentions aussi bloqué.e.s dans notre quotidien malgré la volonté et l’envie de changer?
Pour vous aider à y voir plus clair à ce sujet, j’ai partagé un QUIZ, rapide et ludique, qui vous donnera peut-être quelques éléments de réponse !

QUEL.LE AUTEUR.RICE DE VOTRE VIE ÊTES-VOUS ?
Découvrez le degré d’émancipation qui vous sépare de la vie de vos rêves !

La foi – M.L. King

«  La foi, c’est monter la première marche alors que vous ne voyez pas tout l’escalier. »

Martin Luther King

L’intention de cette semaine est un peu spéciale, car je l’ai choisi pour accompagner le lancement de mon premier atelier en ligne ! Une gestation de projet qui aura été bien plus longue que prévue, mais qui aboutit enfin cette semaine au lancement des premières inscriptions. C’est un moment excitant et terriblement perturbant qui me renvoie à ma vulnérabilité d’être humain. Je lance un projet sur Internet et j’ai le sentiment de lancer une bouteille à la mer. Je n’ai aucun contrôle sur ce qui va advenir, aucune certitude de succès ou d’échec. Ce qui me reste, c’est la foi.

Alors j’ai envie de dédier cette semaine à cet état d’esprit. Celui qui croit en ses rêves, qui fait le premier pas vers une potentielle concrétisation et qui accepte ce qui advient, tout en valorisant le fait que nous faisons chaque jour de notre mieux pour y parvenir.

Je vous souhaite donc une excellente semaine, pleine de projets joyeux & stimulants qui vous donnent l’énergie de monter cette première marche ! 🙏