3 conseils pour Entreprendre dans le confort du salariat

entreprendre, salariat, travail, reinventer, auteurdemavie

Après un an et demi d’entrepreneuriat, j’ai décidé de vous partager les 3 conseils indispensables que j’ai pu mettre en pratique, pour vous assurez de ne pas trop vous sentir dépaysé.e.s après toutes vos années de salariat ! 🤓

1/ S’ARRANGER POUR TRIMER
Vous êtes nouvellement travailleur indépendant. Vous êtes désormais votre propre boss. Ne nous leurrons pas: le seul moyen, pour que vous retrouviez une ambiance de travail VRAIMENT productive, tout en restant à la maison, est de vous charger la barque au MAXIMUM ! Déjà que vous êtes confort dans votre jogging en pilou, votre ordi portable sur les genoux, bien calé dans les coussins de votre canapé, il ne s’agirait pas de prendre trop de plaisir, sinon les anciens collègues vont penser que vous vous la coulez douce. Hors de question ! Du coup, vous vous arrangez pour faire les mêmes horaires qu’avant. Sans les pauses à la machine à café. Sans le temps de trajet pour aller au bureau. Et sans les 1001 réunions dépourvues d’ordre du jour, qui remplissaient quotidiennement votre emploi du temps. C’est dingue, tout à coup vous vous découvrez une capacité de concentration plus limitée que vous ne pensiez. À moins que… Décidément, tout ça n’était pas bien optimisé. Aaah je recommence a détester mon boss, tout va bien, je suis sur la bonne voie ! 😅

2/ SE METTRE UNE BONNE PRESSION
Être indépendant, c’est être SEUL responsable de son activité, et surtout, de son revenu. Alors, chaque seconde, compte. Plus question de passer du temps à des activités improductives. Les repas ? Évidemment, mais rapides. Le sport ? Ça serait idéal, mais est-ce vraiment la priorité ? Le sommeil ? OK, mais réveil à 7h tous les matins. Un gros câlin avec Chouchou ? Va falloir assurer pour rentabiliser cette « petite folie ». Car soyons clair : on est plus là pour glander ! Alors, tout ce qui n’est pas, de près ou de loin, du travail, est (momentanément) ajourné !
– Comment ça « jusqu’à quand » ? Tu me mets la pression là, c’est ça? Je sais pas ce que tu as, mais depuis que je vis mon rêve d’entrepreneuse, tu deviens sacrément relou… Va falloir lâcher du lest, gars ! 😤

3/ CHERCHER LA RECONNAISSANCE
Regarder les chiffres, car les chiffres ne mentent jamais ! Suivre le nombre de likes sur Facebook, Instagram ou Linkedin, c’est ES-SEN-TIEL. Avant, vous aviez un boss, et la reconnaissance pouvait, potentiellement, occasionnellement, et même parfois, venir de là. Être indépendant, c’est donner le pouvoir aux réseaux sociaux. Car qui est mieux placé qu’une majorité de parfaits inconnus, pour évaluer votre projet professionnel ?! En plus, il n’est pas nécessaire d’avoir fait des études supérieures pour comprendre les retours : LIKE = on t’aime, PAS de like = tu es une merde. 😳 Plus besoin de rendez-vous d’évaluation trimestriel qui prend du temps à tout le monde, et qui rajoute du stress inutile. Y’a pas à dire, la vie d’un entrepreneur est tellement plus simple !

Je pourrais vous en trouver d’autres, mais je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, car je me suis octroyé 1H pour la rédaction de cet article et… je n’ai pas regardé à quelle heure je l’avais commencé ! En plus, il est 12h30, et je commence à avoir faim.
– Chouchou? Y’a quoi pour déjeuner?!
Oui, je me parle à moi-même, mais ça, c’est un bonus EXCLUSIF de l’entrepreneuriat. 🤗
Enjoy !

Une réflexion sur « 3 conseils pour Entreprendre dans le confort du salariat »

  1. Haha, so true. J’aurais bien ri à la lecture de cet article, même si un peu jaune parfois quand même 🤣
    Je ne sais pas si certain(e)s arrivent à se lancer à leur compte sans faire bcp d’heures au démarrage de leur activité, sans se mettre la pression, etc.
    Si oui, qu’ils se manifestent ou se taisent à jamais.
    Ce qui est sur c’est que les « 1001 réunions dépourvues d’ordre du jour » ne m’ont jamais manqué 😉
    Les pauses café avec les collègues, plus déjà. Même si paradoxalement je n’en bois pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *