Ecouter – Rumi

« Il existe une voix qui n’utilise pas de mots. Ecoute. » 

Rumi

Depuis le confinement, les conditions de distanciation sociale, ma vie a changé. Sans trop y réfléchir, j’ai passé plus de temps chez moi, seule. Cette situation a créé du vide et loin d’appauvrir ma vie, j’ai la sensation qu’elle l’a enrichit. Elle m’a permis de faire le tri entre l’essentiel et le superflu. Elle a redonné sa valeur aux relations. J’ai fait l’expérience d’une certaine simplicité qui a dépouillé mon quotidien de beaucoup de bruits. J’ai découvert le calme, le silence et je me suis surprise à y entendre de mieux en mieux mon intuition. Une voix bienveillante et chaleureuse qui m’incite à créer. Une voix encourageante qui me dit de persister dans la voie que je choisis. C’est un soutien sans faille et je m’émerveille d’avoir cette ressource en moi. La connexion a pu se faire par ce vide que j’ai fini par accueillir. Ce silence que j’ai pu embrasser. Mais ce silence ne va pas de soi. La vie reprend ses droits et on dit souvent qu’elle a horreur du vide ! Une lutte s’engage, et défendre cette part de vide devient une pratique spirituelle. La méditation, le yoga, jouer du Ukulélé, font partie de ces pratiques. Elles m’aident à inviter le silence dans ma vie, dans ma tête. À m’isoler du bruit extérieur, pour écouter à l’intérieur. Cette semaine, j’ai envie de donner une place d’honneur à ce silence dans mes journées. Offrir un champ vierge à mon intuition. Lui donner les moyens de se déployer.

Une belle semaine intuitive à toutes et à tous.

FA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *