Lâcher qui je suis

«  Quand je lâche ce que je suis, je deviens ce que je pourrais être ».

Lao Tseu

Entre la personne que je pense être, celle que j’aimerais devenir et celle que je ne veux surtout pas être… Que me reste-t-il ? Cette citation de Lao Tseu, m’incite à lâcher toute image préconçue que je pourrais avoir de moi-même. De plus être attaché à une identité, mais à une présence à soi à l’instant T. C’est très difficile. Surtout que lorsque l’on se met en marche sur le chemin de notre propre déploiement, les remarques pour vous rappeler à l’ordre ne manquent pas. À une période de ma vie, j’ai décidé après quelques lectures sur le sujet, de me lancer dans le végétarisme. Les réactions que j’ai pu recueillir alors de personnes qui croyaient me connaître a été très instructif. J’ai eu cette désagréable impression d’être emprisonnée dans une image de moi qui ne me convenait plus. « Toi qui aimes tant manger, c’est tout de même dommage de te priver de ce que tu aimes ». « Toi ? Végétarienne ? Non mais tu détestes les haricots verts et la salade ! ». Ces personnes avaient raison : j’adore manger, et je déteste les haricots et la salade. Pour autant, cela fait maintenant 7 ans que je suis végétarienne, que j’ai trouvé une autre version de moi-même dans les vestiges de celle que j’étais alors. Et même si sur ce sujet là, j’ai su lâcher ce que j’étais pour devenir une autre version de moi-même, ce n’est pas si évident dans tous les domaines. Passer du salariat à l’entrepreneuriat. Passer d’un mode de fonctionnement centré sur la productivité à un comportement mettant en valeur la créativité. Renoncer à ce que l’on connait pas coeur. Se dépouiller. Developper la souplesse nécessaire pour s’autoriser à changer. C’est mon intention de la semaine. Laisser la curiosité prendre le dessus et oser se réinventer. Chaque jour.

Une merveilleuse semaine d’expérimentations et de pas de côté.

Baisser les armes pour avancer

« I didn’t “come out;” I “fell in” »

«  Je n’ai pas eu à sortir de moi-même, plutôt à me retrouver »

Kathryn Budig

Cette traduction, du récent post de Kathryn Budig sur Instagram, est très personnelle. Elle y parle d’homosexualité quand, pour ma part, j’y vois une invitation à dédramatiser les étapes que nous traversons pour devenir la personne que nous sommes. Pourquoi toujours penser que nous devons nous battre pour réussir ? Toujours considérer que pour être soi, il faut forcément nager à contre-courant ? Et si, au contraire, il s’agissait de profiter du courant ? Un courant qui vient de nous. Notre force interne. Lui donner la place, toute la place, pour exister pleinement. Ne plus se contraindre à rentrer dans des cases réductrices et limitantes. Dernièrement, j’ai moi-même utilisé le mot « coming-out » en parlant de l’annonce que je voulais faire de manière officielle, au sein de mon réseau professionnel, sur ma nouvelle activité. Je ne l’ai pas encore fait, car je ne me sens pas prête. Comme si, justement, j’allais annoncer que je sortais du rang. J’annonçais que je prenais un chemin marginal, juste parce qu’il est différente de ce que j’ai fait jusqu’à présent. J’entrevois aujourd’hui, une autre façon de voir les choses. Je ne suis plus dans la marginalité, mais dans la simple expression de la personne que je suis, et que j’ai toujours été. Je m’autorise juste à montrer plus de facettes de ma personnalité. Je me recentre sur mes valeurs, mes priorités, mes passions.
L’intention de cette semaine est donc de partir à la découverte des endroits où nous nous escrimons à lutter pour avancer. Tenter une nouvelle approche, une autre posture, qui nous permettrait de profiter de cette force intérieure, pour l’aider à se déployer, avec simplicité.

Je vous souhaite une merveilleuse semaine à nager dans le sens du courant.

Privilégier la spontanéité !

En l’honneur de la sortie, jeudi prochain, de la nouvelle BD de ma chouchou Margaux Motin, j’ai décidé de clarifier l’Intention de cette semaine avec l’Oracle qu’elle a crée avec Lulumineuse et qu’en bonne fan, je me suis évidemment empressée d’acquérir.
C’est un Oracle particulièrement accessible, pas ésotérique du tout dans la forme. Je l’utilise régulièrement en Coaching, car il est joyeux, plein d’humour, et ses éclairages sont toujours très clairs et assez pragmatiques. J’aime beaucoup faire un tirage avec ces cartes en fin de séance, car je constate que mes clients repartent avec le sourire. Que demander de plus ?! 😉

TIRAGE
1 seule carte qui représente la notion à prioriser cette semaine.
Oracle utilisé : Mon Oracle, par Lulumineuse & Margaux Motin.

MON INTERPRÉTATION
Nous sommes clairement dans la continuité de la semaine dernière où je vous parlais de l’importance de suivre ses envies. J’ai le sentiment que cette carte porte notre attention sur la censure que l’on peut opérer naturellement sur notre spontanéité. La plupart du temps, c’est notre cerveau gauche qui prend le relais, le cerveau rationnel, celui qui trouve toujours une bonne raison pour ne pas suivre nos envies ou nos intuitions. L’idée cette semaine, va donc être de mettre en sourdine cette petite voix rabat-joie et d’accepter de jouer le jeu. Sans attente autre que la curiosité de découvrir de nouvelles choses. Je trouve que c’est aussi un bon moment de renforcer la confiance dans nos intuitions. D’ailleurs, je me rends compte que j’étais déjà dans cette intention hier soir. Car c’est évidemment au moment de me coucher à 22h30 que j’ai eu plein d’idées pour vous écrire un article sur les histoires limitantes en tant que femme. Je me sentais tellement bouillonner intérieurement que j’ai pris mon ordi et j’ai accepté de poser les mots qui me venaient. Évidemment, j’ai eu beaucoup plus de mal à me lever ce matin, mais mon article s’est construit dans le flow, et si ça se trouve, j’ai gagné beaucoup de temps dans l’écriture de cet article qui m’aurait peut-être paru beaucoup plus laborieuse a un autre moment. Faire confiance au timing auquel les idées nous viennent. Je commence à penser qu’ils ont un sens, même si on ne le comprend pas toujours au premier abord.

Je vous souhaite donc une semaine pleine de spontanéité et de belles surprises !