DECLIC#3 : Émotions = alliées

Nous l’avons tous entendu : « il faut laisser ses émotions aux portes de l’entreprise ». Si l’on en croit cet « adage », les émotions seraient du domaine du privé et n’auraient donc absolument pas leur place dans le milieu professionnel. 💔 Et le stress, la peur, la jalousie, l’ennui, la démotivation, ca n’existe pas en entreprise ? L’écosystème pro est torpillé par toutes ces émotions dont on ne veut pas se préoccuper ! Les risques psychosociaux n’ont jamais été aussi présents et de nouvelles formes de mal-être au bureau apparaissent tous les jours… 😨

Que nous manque t-il pour réagir à ce fléau? Comment pouvons-nous changer notre attitude, pour faire évolution cette situation mortifère ?

Ce qui permet de sortir d’une impasse psychologique tient parfois à un DÉCLIC.

🌟 Ce déclic, nous sommes, toutes et tous, en responsabilité de le trouver pour nous-même. Mais pour cela, il va bien falloir accepter de regarder la réalité en face, pour espérer trouver des solutions concrètes et personnelles.

💁 Je vous propose aujourd’hui, une suggestion de déclic, une invitation à vous questionner, et peut-être à libérer une partie de ce potentiel inexploité !

❓ ET SI… vous considériez les émotions comme des alliées, aussi bien dans votre sphère personnelle que professionnelle, que feriez-vous différemment aujourd’hui ? 🥰

De l’importance de la préparation – J. Ikangaa

 » La volonté de gagner ne signifie rien sans la volonté de se préparer. »

Juma Ikangaa (athlète olympique & marathonien)

Nous sommes toutes et tous fasciné.e.s par la réussite. Les films, les podcasts, les journaux sont remplis d’histoires de succès. C’est vrai qu’il y a quelque chose de stimulant à voir ainsi des personnes dans leur moment de gloire. Mais le danger est alors de croire que nous ne vivons pleinement que dans ces instants de triomphe, alors qu’ils ne constituent, au final, qu’une part infime de nos vies.

Je pourrais vous rappeler l’importance du chemin sur la destination, mais cela ne communiquerait qu’une vision un peu désincarnée de l’intention qui m’anime aujourd’hui. Mon idée, est plutôt de dire que la réussite existe déjà au moment de la préparation. Car la victoire du marathonien reste intimement liée à la force qu’il a su insuffler dans ses entraînements.

Cette semaine, j’entame une étape importante dans mon parcours professionnel. Je suis en train de préparer le lancement de mon premier programme en ligne, visant à soutenir l’émancipation personnelle des femmes. Je n’ai aucune certitude sur la façon dont ce lancement va se dérouler ou sur son impact dans la pérennité de ma petite entreprise. Mais dans cette période de préparation, j’ai envie de croire que la conviction que j’emploie à faire advenir ce projet, constitue déjà une part de sa réussite.

Alors cette semaine, je nous souhaite, à toutes et à tous, de mettre le meilleur de nous-même dans la réalisation de nos projets. De savoir mettre de coté les attentes sur les résultats attendus, afin de nous focaliser sur le soin et l’attention que nous portons à toute cette phase de travail préliminaire ! Peut-être est-ce une façon déguisée de nous rappeler l’importance du moment présent ? C’est, aussi et surtout, l’envie de profiter de l’enthousiasme que nous avons pour nos projets, sans attendre leur réussite !

Une très belle semaine à toutes et a tous !

Féminisme : un engagement professionnel

Le féminisme a été pour moi, l’une des grandes révélations de 2020. Il aura fallu des événements marquants, notamment chez Ubisoft, chez qui j’ai travaillé presque 20 ans, et sur l’ensemble de la scène médiatique française, pour que je prenne pleinement conscience de l’importance du combat à mener autour de l’égalité hommes-femmes. La fin d’un déni pour moi, une étape déstabilisante, qui s’accompagne d’émotions tellement contradictoires, et surtout, de beaucoup d’interrogations.

Car m’intéresser au féminisme, a été l’occasion pour moi de m’ouvrir à des questions inédites, et d’oser remettre en cause une représentation des rapports hommes-femmes que je croyais limpide. Pour cela, j’écoute, je m’informe, j’apprends, dans l’optique de faire progresser la qualité des relations que j’ai, avec les hommes et avec les femmes que je côtoie. Ce n’est que le début d’un chemin d’apprentissage passionnant, et surtout, crucial pour l’avenir de chacun.

La rencontre avec « Femmes ici et ailleurs » (FIA) s’est faite au moment où j’ai compris que, pour moi, le féminisme ne pouvait plus être un centre d’intérêt parmi tant d’autres. Je suis Coach, mon métier est centré sur l’humain. Et il me semble aujourd’hui incontournable de me positionner clairement en faveur de cette égalité hommes-femmes, pour assurer aux personnes que j’accompagne les meilleures conditions de réussite possibles. Car, comment déployer son plein potentiel lorsque la société, dans laquelle vous évoluez, véhicule autant d’apriori limitant sur votre sexe? À ce stade, il m’apparaît donc indispensable d’agir, non seulement au niveau individuel, mais aussi au niveau de notre société elle-même.

Pierre-Yves Ginet, co-fondateur du Club avec Marie Charvet, présentait déjà en 2015, les enjeux de cette association devenue une entreprise, et le magazine devenu un bi-mestriel, avec à ce jour une Communauté de plus de 6000 adhérents.

C’est donc avec un grand plaisir que j’ai décidé de m’engager professionnellement aux cotés du Club « Femmes Ici et Ailleurs » pour participer à développer leur réseau ultra-dynamique et innovant. Un nouveau pan de mon activité qui s’inscrit en complément de celle de Coach et de créatrice d’Ateliers sur Auteurdemavie.

Mon rôle, en tant que développeuse chez FIA, est de proposer aux hommes et aux femmes qui souhaitent faire progresser leurs rapports humains, d’avoir accès à des articles, des conférences, et surtout, une communauté de personnes qui échangent activement sur les enjeux de l’égalité hommes-femmes dans le monde. Je recherche des hommes et des femmes, qui ne veulent plus se contenter de subir leurs relations, mais de les faire évoluer vers le meilleur. Car je suis persuadée que c’est en faisant bouger les lignes, chacun et chacune à notre niveau personnel, que nous créerons un monde meilleur pour nos enfants.

N’hésitez pas à me contacter via mon formulaire de contact si vous souhaitez échanger avec moi sur le Club « Femmes Ici et Ailleurs ». Je me ferai un plaisir de vous inviter à une réunion de présentation où vous pourrez découvrir par vous même l’énergie incroyable de ce Club !
Pour celles et ceux qui sont curieux de découvrir ce Magazine pas comme les autres, je vous partage un lien vers ce Numéro de Janvier-février 2020 en version digitale : Magazine Femmes Ici et ailleurs – Janvier-Février 2020

Je me réjouis à l’avance de nos futurs échanges !