En transit

19h08, décollage de Santa Fe. Il est 02h08 à Londres. 11h08 a Sydney.
Me voila perdue dans une faille spacio-temporelle où la réalité du 23 Septembre 2019 m’apparait toute relative. Je me sens égarée parmi les nuages. Sommes nous le matin? L’après-midi? Le soir?
– « Ça dépend » me répondrait Le Petit Prince
– Ça dépend de quoi?
– De la Terre bien sur!
– Mais la Terre n’a rien à voir avec le temps! Lui répondrais-je,
– Bien sur que si! dirait-il en riant,
– C’est la Terre qui décide si tu dois te lever ou te coucher.
– Mais c’est le soleil qui se lève le matin et se couche le soir. C’est donc lui qui dirige nos vies.
– Pas si tu vis sur Terre. A Santa Fe, le matin débute plus tôt qu’à Dallas alors que le soleil vit sa vie sans se préoccuper de nos questions d’horaires!
– Admettons. Mais alors, puisque nous sommes dans un avion, dans les airs, qui décide?
– Personne. Cette réalité n’existe pas vraiment. La réalité reprendra ses droits lorsque tu redescendras sur Terre. Dans notre situation actuelle: à Dallas.
– Qu’est ce que c’est que cette histoire. J’existe! Je suis la, je te parle sur la surface de mon ordinateur. Je n’ai pas besoin de la Terre pour exister!
– Pas dans l’espace effectivement, mais dans la réalité temporelle, c’est autre chose. Le temps et la Terre sont indissociables.
– Tu veux dire que si je ne me pose jamais plus sur Terre, je peux me passer du temps et, qui sait, vivre indéfiniment?
– Peut-être. Je ne connais personne qui ait tenté l’expérience…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *