Créer un Business qui me ressemble

Je vous en parlais semaine dernière, je travaille actuellement sur le projet de proposer une Newsletter mensuelle sur ce Blog. Mais il y a bien plus derrière ce projet qu’un simple envoi de mail mensuel. Car il m’a semblé opportun de profiter de cette occasion pour partager, gratuitement, avec vous, l’expérience du type d’Ateliers que je me donne pour vocation de créer. Une étape importante dans la construction de mon activité en ligne, puisque je vais enfin concrétiser l’une des nombreuses idées que j’ai pour ambition de construire dans une offre de Coaching vraiment personnelle. Par ailleurs, je crois également qu’après un an de réflexion, j’ai besoin de me prouver à moi-même que je peux réaliser une petite part du rêve qui, pour l’instant, n’existe encore que dans ma tête.

«  Donnez tout ce que vous avez. Quelqu’un pourrait aimer bien plus que vous ne l’imaginez. »

Henry Wadsworth Longfellow

Oser se dévoiler en partageant des sujets qui me tiennent à cœur n’est pas aussi simple qu’il y parait. Publier des articles emprunts de vulnérabilité est déjà un défi en soi, mais proposer une offre construite autour des valeurs qui me sont chères, c’est encore plus engageant. En faisant cela, j’accepte de m’exposer au regard des autres et à un potentiel rejet, ce qui n’est jamais facile. Ce qui me fait franchir le pas aujourd’hui, c’est principalement la foi que j’ai dans ces valeurs. Cette conviction s’est forgée au cours de ces années de frustrations où j’avais souvent la sensation d’être muselée et ne pas pouvoir les exprimer. Aujourd’hui que je suis à mon compte, il n’existe plus d’obstacles structurels et ne pas exercer cette liberté serait un véritable gâchis.

La valeur primordiale qui m’inspire et qui m’a orienté vers une formation de coaching, c’est l’Autonomie. C’est le chemin sur lequel je me trouve, c’est également celui que je souhaite transmettre. Au travers de cette vision, j’imagine créer des ateliers qui s’articulent autour de l’idée d’un coaching Autonome. Une approche qui consiste à donner les outils et former aux concepts de coaching qui aideront toute personne à se déployer par elle-même. La mission que je me donne est donc de donner les moyens, à tout un chacun, de devenir l’auteur ou l’autrice de sa propre vie.

Pour ce premier Atelier, j’ai trouvé que la thématique du Bullet Journal était la plus adaptée à une première expérience. Pour ma part, cela fait 3 ans maintenant que j’utilise un Bullet Journal et cette pratique intègre à elle seule tellement des sujets qui m’animent : le développement personnel, le fait de prendre sa vie en main, ma passion pour les carnets en tout genre et l’écriture papier. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, je vous conseille de lire deux articles que j’ai rédigé sur le sujet sur ce Blog :
Vive le BUJO
Réconcilier Créativité & Productivité
Je sais, pour en avoir fait l’expérience avec ma propre pratique du Bullet Journal, que le sujet est très médiatisé, mais je crois qu’il y a bien plus qu’un sujet à la mode derrière cet outil. Il constitue un système à la fois actionnable facilement et personnalisable qui a fait ses preuves et j’ai hâte de vous en partager ma propre vision pour qu’à votre tour, vous puissiez également vous le ré-approprier.

Depuis maintenant 2 semaines, je suis donc en mode Projet pour accoucher de cet Atelier et je retrouve l’excitation de créer et les challenges liés à la concrétisation d’une idée. Je me pose mille questions auxquelles je tente de trouver des réponses, un jour après l’autre. Quel format utiliser ? Quelle durée devrait avoir cet Atelier pour constituer un cadeau sans brader la valeur de ce que je vous offre ? Quel niveau d’exigence je me mets dans la création de ce premier module. Car je connais mes travers et le perfectionnisme et l’un de mes plus grandes résistances. Parfois, je mets la barre tellement haut que je ne parviens jamais à me lancer dans un projet. D’autres fois, j’attends de moi un tel niveau de perfection que je reste bloquée dans la phase de création, éternellement insatisfaite du résultat qui m’empêche de la clôturer. Pour éviter cela, j’ai plusieurs techniques. La première, c’est de me donner une date butoir pour lancer cet Atelier. La deuxième, est de vous la communiquer : fin du mois de juillet. Bien sûr, ça me met la pression, mais cela me donner aussi une échéance claire et je crois que c’est cela qui peut vraiment m’aider.

Et vous, vous avez des projets qui vous tiennent à cœur en ce moment? Comment vous organisez-vous pour les mettre en place ? Vous avez des techniques particulières ? Je suis toujours curieuse de tester de nouvelles choses !

JPS – Une période particulière

JPS, c’est quoi ? C’est mon petit délire, le surnom que j’ai trouvé au Journal Pour Soi, que je trouve particulièrement adapté du fait de sa ressemblance avec "GPS". Car l’intention derrière un Journal, c’est justement d’aider à s’orienter de manière autonome dans sa vie ! Alors prêt.e à expérimenter une autre façon d’écrire?

Vous vous souvenez de mon article sur le « Journal Pour Soi »? Et bien, maintenant que je vous ai, peut-être, donné envie de vous y mettre, je vous propose de passer à l’action ! Et quel meilleur moment pour se lancer que la fin de cette période très particulière, celle de la fin de ces 8 semaines de confinement ? Cela a été une bonne période ? Une période difficile ? Nous avons tous eu nos propres ressentis face à cette situation inattendue. C’est typiquement un moment particulier dont j’aime garder la trace dans mon journal, et j’ai pensé que cela pourrait intéresser ceux d’entre vous qui souhaiteraient se mettre à l’écriture d’un journal sans trop savoir comme le débuter. Ca vous tente ?

Alors pour ceux qui se sentent encore un peu timide avec la page blanche, je vous ai rédigé quelques questions qui peuvent servir de point de départ. Rien de bien compliqué, juste l’élan nécessaire pour vous lancer. D’ailleurs, ces questions ne sont que des suggestions, et vous pouvez vous en passer complètement si avez déjà à la pointe du stylo toutes les choses que vous souhaitez écrire à ce sujet. Et dans le cas où vous utilisez ces suggestions, surtout n’hésitez pas à en modifier la formulation pour qu’elle corresponde mieux à ce qui vous parle, ou à commencer par celle qui vous inspire le plus. Appropriez-vous ces idées qui ne sont en réalité que prétextes à vous accompagner. Dans le cas extrême où vous ne trouvez rien à y répondre, je vous encouragerais tout de même à l’écrire : je ne sais pas ; je n’en ai aucune idée ; cette question m’énerve ; etc… Ce qui vous vient à l’esprit. Car si par hasard, vous relisez ces lignes plus tard, ces quelques mots seront toujours plus exhaustifs qu’un espace vide ou qu’un silence. Ils reflètent aussi, à leur manière, l’état d’esprit du moment. Prêt.e.s ? Alors, à vos stylos et vos carnets :

  • Je vis la fin d’une période « particulière » dans le sens où…
  • En cette fin de confinement, je me sens…
  • Ce qui a été particulièrement difficile pour moi pendant cette période, c’est…
  • Ce qui m’a aidé dans cette période, qui m’a vraiment apporté du réconfort, c’est…
  • Le meilleur souvenir que je garde de ces 8 semaines, c’est…
  • Ce qui m’a surpris.e pendant cette période, c’est…
  • Ce dont j’ai envie, maintenant que cette période s’achève, c’est de…

Et pensez bien à dater vos écrits. On oublie si vite, les lieux et les dates des événements que l’on vit. Les noter, c’est poser un ancrage dans son histoire.

Pour ceux qui n’ont pas de carnet, ou qui souhaitent écrire sur un support dédié, je vous ai créé un fichier à télécharger gratuitement, reprenant ces questions dans un contexte plus général et en vous laissant l’espace d’y répondre.
Je l’ai intitulé « Une période particulière », car il y a bien d’autres situations, que celle de ce confinement, qui nous arrivent, et dont il peut être intéressant de garder une trace écrite. Vous pouvez décider de l’imprimer pour le remplir à la main, ou bien de l’utiliser en écrivant directement depuis une tablette avec stylet.

Pour télécharger ce document, c’est ICI.

UPDATE : si vous voulez lire ma vision du confinement, j’ai fini par la partager dans cet article.

Bonne écriture et à très vite.

fA.

Le rien et le tout – V. Hugo

« Je ne suis rien, je le sais, mais je compose mon rien avec un petit morceau de tout.”

Victor Hugo, Le Rhin.

Cette semaine, j’aimerais souligner l’importance des petits pas, valoriser toutes nos contributions aussi minimes soient elles. Ne jamais douter que ces petits riens, que nous accomplissons dans nos vies pour avancer vers nos rêves, les construisent sans en avoir l’air. Ces petits riens paraissent bien fragiles, pourtant ils contiennent l’essence même de ce « tout » qui nous anime et vers lequel nous allons irrémédiablement. Alors, ne lâchons rien, et continuons à tricoter nos riens !

Bonne semaine, amis créateurs, amies créatrices ! <3