De l’importance de la préparation – J. Ikangaa

 » La volonté de gagner ne signifie rien sans la volonté de se préparer. »

Juma Ikangaa (athlète olympique & marathonien)

Nous sommes toutes et tous fasciné.e.s par la réussite. Les films, les podcasts, les journaux sont remplis d’histoires de succès. C’est vrai qu’il y a quelque chose de stimulant à voir ainsi des personnes dans leur moment de gloire. Mais le danger est alors de croire que nous ne vivons pleinement que dans ces instants de triomphe, alors qu’ils ne constituent, au final, qu’une part infime de nos vies.

Je pourrais vous rappeler l’importance du chemin sur la destination, mais cela ne communiquerait qu’une vision un peu désincarnée de l’intention qui m’anime aujourd’hui. Mon idée, est plutôt de dire que la réussite existe déjà au moment de la préparation. Car la victoire du marathonien reste intimement liée à la force qu’il a su insuffler dans ses entraînements.

Cette semaine, j’entame une étape importante dans mon parcours professionnel. Je suis en train de préparer le lancement de mon premier programme en ligne, visant à soutenir l’émancipation personnelle des femmes. Je n’ai aucune certitude sur la façon dont ce lancement va se dérouler ou sur son impact dans la pérennité de ma petite entreprise. Mais dans cette période de préparation, j’ai envie de croire que la conviction que j’emploie à faire advenir ce projet, constitue déjà une part de sa réussite.

Alors cette semaine, je nous souhaite, à toutes et à tous, de mettre le meilleur de nous-même dans la réalisation de nos projets. De savoir mettre de coté les attentes sur les résultats attendus, afin de nous focaliser sur le soin et l’attention que nous portons à toute cette phase de travail préliminaire ! Peut-être est-ce une façon déguisée de nous rappeler l’importance du moment présent ? C’est, aussi et surtout, l’envie de profiter de l’enthousiasme que nous avons pour nos projets, sans attendre leur réussite !

Une très belle semaine à toutes et a tous !

2021 J’arrive !

Agrandis-moi, force la ferveur
Réponds-moi, inspire mes peurs
Porte ma croix, juste quelques heures
Donne-moi la foi, inspire mes peurs
Termine de signer entre les hommes l'idylle
Qui va me décider à rester anti-cynique
Résiste à mes idées
Qu'on scie la branche sur laquelle on est ainsi sacrés
Donne-moi des signes

Attends-moi le monde
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je réveillais l'espoir
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je cherchais en qui croire
J'arrive, j'arrive

Excuse mes fautes
Dis que c'était pas si grave
Que c'est des ecchymoses, des bobos
Dis-moi que tout est possible-ssible
À ceux qui bravent, l'important c'est pas de toucher la cible
Mais c'est de la viser
J'apprends qu'avec ton souffle seulement
Assez fou pour compter sur tout, sur toi, surtout sur toi
J'apprends qu'avec ton souffle seulement
Assez fou pour compter sur tout, sur toi, surtout sur toi

Attends-moi le monde
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je réveillais l'espoir
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je cherchais en qui croire
J'arrive, j'arrive

Change, invente, arrache, crée,
Charge, cogne, balafre-les
Dès qu'ils te disent que c'est foutu, que c'est foutu
Tu les fais taire
Change, invente, arrache, crée
Charge, cogne, balafre-les
Dès qu'ils te disent que c'est foutu, que c'est foutu
Tu les fais taire
Change, invente, arrache, crée
Charge, cogne, balafre-les
Dès qu'ils te disent que c'est foutu, que c'est foutu
Tu les fais taire
Change, invente, arrache, crée
Charge, cogne, balafre-les
Dès qu'ils te disent que c'est foutu, que c'est foutu
Tu les fais taire

Attends-moi le monde
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je réveillais l'espoir
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Attends-moi le monde
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je cherchais en qui croire
J'arrive, j'arrive, j'arrive
Je réveillais l'espoir
J'arrive, j'arrive, j'arrive

« J’arrive » - Ben Mazué - Album « La femme idéale.

#intentiondulundi #voeux2021 #bonneannée #auteurdemavie #entreprendre #2021 #réussite #joie #rever #créer #oser #sentreprendre #sepanouir #vivre

Les moyens d’expression – J. Mitchell

«  I sing my sorrow and paint my joy. »

Joni Mitchell

Vous ne serez pas surpris si je vous dis que j’aime écrire. Entre les mails, mon journal, les articles pour ce blog, et mon projet de livre, ce mode d’expression est au cœur de ma vie. Pourtant, comme Joni Mitchell vis-à-vis de la musique, je me rend compte que l’écriture ne peut malheureusement pas être mon seul moyen d’expression. Et j’aime l’idée qu’un média soit plus adapté qu’un autre pour répondre à un besoin spécifique. Cette association est toujours très personnelle, et j’ai la sensation que je n’utilise qu’une partie infime des possibilités qui sont à ma portée. Mon intention de la semaine est d’expérimenter cette idée. Tenter d’autres moyens d’expression, d’autres façons de rentrer en communication, avec moi-même, et avec mon entourage. Si j’écris à un ami avec lequel j’ai plutôt l’habitude d’échanger à l’oral; si je décroche mon téléphone pour parler à un collaborateur avec lequel j’ai plutôt tendance à privilégier le mail, est-ce que cela fait une différence ? Si j’écris mes joies et dessine mes peines, au lieu d’écrire mes peines et dessiner ma joie, est-ce que je suis plus en lien avec moi-même, ou avec les autres ? Cette semaine, j’ai envie de faire bouger ce curseur, de tenter de jouer différemment des instruments que j’ai à ma disposition.

Je nous souhaite, à toutes et à tous, une semaine de communication inventive !